Blog

3 fausses idées sur l’assurance-vie

L’assurance-vie est le produit de placement auquel les Français souscrivent le plus. Toutefois, il subsiste une grosse frange de la population qui hésite à faire confiance à ce mode d’épargne. Cet état de choses est certainement dû à une méconnaissance totale des particularités et des subtilités de ce type d’investissement. Par ailleurs, les dizaines d’idées reçues colportées sur l’assurance-vie ne sont pas pour arranger sa réputation auprès des futurs clients.

Il faut avoir une situation financière aisée pour souscrire à une assurance-vie

fausses idées sur l'assurance vieIl faut être aisé pour souscrire à une assurance-vie. Cette assertion est tout à fait fausse. En effet, les statistiques en ce qui concerne le taux d’adhésion aux contrats d’assurance-vie montrent que plus de 40 % des ménages y sont favorables. Tous ces ménages ou personnes physiques ne proviennent pas exclusivement des couches sociales aisées.

Beaucoup de personnes de la classe ouvrière souscrivent régulièrement à une meilleure assurance vie sans difficulté majeure. D’ailleurs, ces contrats ne coûtent au départ que quelques euros. Vous évoluerez au fil des mois et des ans si, bien sûr, votre situation professionnelle et financière change.

Souscrire à un contrat d’assurance-vie tôt n’est pas une bonne idée

Toute idée tendant à décourager la souscription des jeunes à des contrats d’assurance-vie n’est que pure incompréhension. En effet, il est même préférable de souscrire à un contrat pendant que vous êtes encore jeune. Ce dont il faut vous assurer, c’est que les clauses du contrat soient claires et parfaitement transparentes. Si vous constatez la présence de faux frais, en dehors des frais de souscription, de gestion, de versement, de sortie, etc. vous devez vous en éloigner.

Une telle assurance vous permettra de constituer mensuellement un capital de plusieurs dizaines d’euros. L’avantage avec ce type d’assurance, c’est que l’épargne que vous constituez est tout sauf bloqué. Donc, vous pouvez en disposer à votre guise pour satisfaire d’autres projets ou besoins personnels tels que l’achat d’une moto ou, pourquoi, le paiement de ses frais de scolarité à l’université. En rachetant partiellement votre contrat d’assurance avant la huitième année, l’abattement fiscal qui sera appliqué à votre capital constitué ne sera qu’infime.

L’assurance-vie n’est pas intéressante pour les personnes trop âgées

3 fausses idées sur l'assurance vieIl n’existe pas de limite en matière d’âge pour souscrire à un contrat d’assurance-vie. En effet, autant vous pouvez faire une adhésion à un contrat d’assurance tout jeune, autant vous pouvez le faire à un âge avancé. Bien entendu, lorsque vous venez de passer le cap des 70 ans, la question semble un peu plus complexe.

Ce qu’il convient de retenir, c’est que l’administration fiscale est regardante, puisqu’elle veut éviter les tentatives de fraudes. En réalité, beaucoup de personnes sont mues par la volonté d’utiliser cette forme d’épargne pour transmettre leur patrimoine ou succession. En veillant au grain, le fisc s’assure que vous vous acquittiez des droits de dévolution légale qui sont les vôtres pour tous les versements faits après 70 ans. En revanche, tous les versements faits avant cet âge sont frappés d’un abattement conséquent de 30500 euros.