Auto

Comment diminuer la pollution d’une voiture diesel ?

Les automobiles fonctionnant avec un moteur diesel sont tenus, depuis juillet 2019, de remplir des critères d’éligibilité toujours plus contraignants pour réussir à faire passer la voiture au contrôle technique. En effet, les valeurs des normes anti-pollution sont renforcées chaque fois davantage. Le but visé est de faire baisser la pollution produite par des véhicules dont le moteur est fréquemment encombré, de même que ceux dont le filtre à particules a été retiré. Grâce à cette nouvelle mesure de contrôle technique, un grand nombre de véhicules ne satisfaisant pas aux normes, sont repoussés.

Dans cet article, nous vous proposons quelques solutions efficaces pour diminuer la pollution d’une voiture diesel.

Équiper son véhicule d’un filtre à particules par un professionnel de l’automobile

Comment diminuer la pollution d'une voiture dieselPour ne plus se retrouver en situation de refus lors du nouveau contrôle technique, une alternative pertinente est de recourir à un mécanicien afin que celui-ci pose un dispositif de dépollution. Ce dispositif est généralement composé d’un système SCR (Selective Catalytic Reduction) pour les émissions d’oxydes d’azote ou bien d’un filtre à particules (FAP).

La pose d’un filtre à particules est davantage pratiquée, puisqu’elle assure des rendements nettement satisfaisants. En effet, c’est un dispositif polyvalent destiné à réduire la pollution nuisible à la santé des utilisateurs, ce qui confère aux moteurs diesel un atout fort écologique. Le DPF est un dispositif visant à éradiquer la pollution particulaire du moteur diesel qui se révèle extrêmement nocive à cause de la génération des particules submicroniques.

Pour améliorer l’efficacité du filtre à particules, un nettoyage est nécessaire après avoir parcouru des centaines de kilomètres. Si cette étape est négligée, le dispositif risque de se colmater, et le moteur peut se mettre en “mode dégradé”.

Quelles mesures prendre pour que votre véhicule pollue le moins possible ?

Quand un véhicule est en bonne condition, deux atouts majeurs en découlent. Premièrement, il dégage nettement moins de gaz toxiques pour les humains comme pour les animaux. Donc, non seulement, elle est peu polluante, mais également elle se détériore moins rapidement. Grâce à ces mesures, vous réussirez à franchir le cap des contrôles anti-pollution qui se multiplient sans cesse. Nous pouvons les citer comme suit :

  • ajustez votre moteur,
  • misez sur les additifs.

Ajustez votre moteur

Un moteur déréglé est synonyme de :

  • consommation accrue,
  • de pollution,
  • et également de dégradation.

Par conséquent, un entretien annuel chez le garagiste est plus que nécessaire. Si la voiture compte un kilométrage de plusieurs dizaines de milliers de kilomètres, le moteur diesel a forcément besoin chaque année d’un réglage de l’allumage. Par contre, si vous roulez dans un véhicule neuf à moteur catalysé, comptez au moins 30 000 km pour effectuer cette opération. Sachez aussi qu’en utilisant une valise diagnostic multimarque, vous pourrez contrôler le niveau de pollution de votre voiture.

Dans le cas où vous disposez d’un moteur diesel, il ne faut pas oublier qu’un entretien majeur est requis tous les 100 000 km. De ce fait, il faut donc se rapprocher d’un professionnel afin de faire déposer les injecteurs et de les tarer.

Misez sur les additifs

On peut maintenant se procurer dans tous les ateliers automobiles et chez tous les garagistes des additifs spécialement conçus pour réduire les taux de combustion et de pollution. Bien que ces produits aient fait leurs preuves, il faut savoir que leur action ne dure pas très longtemps et qu’une visite au garage et des réglages sont indispensables. Et ceci vaut pour tous les véhicules diesel, que vous soyez propriétaire d’une voiture automatique, d’une voiture de collection ou d’un SUV par exemple.

Prévenir le colmatage du moteur de votre véhicule

Afin de prévenir tout problème d’encrassement, il est nécessaire de faire grimper le nombre de tr/min du moteur sur la route. Cela signifie qu’il faut garder le moteur à plus de 3 000 tr/min durant 30 minutes au moins pour faire grimper sa température et évacuer les éventuels résidus qui se sont formés durant les trajets.

Les conseils en vidéo pour réduire la pollution d’une voiture diesel