Restons en contact

Tourisme

La Hague, une région sauvage et préservée à découvrir d’urgence !

Située à l’extrême Nord-Ouest du département de la Manche, non loin de Cherbourg-en-Cotentin, la Hague est une région dont l’extrême beauté des paysages vous laissera forcément sans voix. Incroyablement sauvage et préservée à la fois, la Hague et ses décors qui ne sont pas sans rappeler l’Irlande se veut surprenante et inoubliable à la fois. Vous rêvez de vacances pas comme les autres, vous aimeriez être dépaysé sans devoir sortir hors de France, et vous aimeriez retrouver le contact avec la nature ? Dans ce cas, la Hague est forcément l’un des lieux de France qui saura le mieux vous répondre. Cette région est si particulière qu’elle a inspiré de nombreux romans ou films, de nombreuses chansons ainsi que de nombreux tableaux. Vous êtes bien assis ? Alors partons ensemble à la découverte de la Hague, située dans la presqu’île du Cotentin.

La Hague, une terre de légendes, et de brigands !

Découvrir la hagueLors de votre visite de la Hague, si vous prenez le temps de discuter avec les habitants, vous entendrez circuler de nombreuses histoires et légendes, dont certaines sont plus populaires que d’autres. Vous entendrez forcément parler du fantôme du cimetière de Gréville-Hague ou de la dame blanche de Tonneville. Mais la Hague, c’est aussi un endroit au sein duquel beaucoup affirment avoir croisé des goubelins ou des géants. Alors mythe ou réalité ? Au final, peu importe, puisque lorsque vous serez plongé dans ses paysages, votre imaginaire prendra lui aussi le dessus, à un tel point que vous finirez peut-être même par vous dire qu’il y a probablement un peu de vrai dans toutes ces légendes qui contribuent aussi au charme de la région.

Mais la Hague, c’est aussi une terre qui a longtemps été réputée pour être un refuge de brigands. Loin de tout, la région abritait effectivement des contrebandiers ou personnes recherchées par la police, au cours des XVIIIe et XIXe siècles. En effet, du temps où les véhicules à moteur n’existaient pas, les forces de l’ordre ne prenaient pas la peine de s’y rendre et de devoir passer des heures à rechercher des personnes qui se cachaient dans les forêts dans les grottes. Le Landemer, qui part d’Urville-Nacqueville et qui se prolonge jusqu’à Omonville La Rogue est effectivement très connu pour sa contrebande qui a d’ailleurs fait la fortune de quelques pirates et brigands de l’époque.

La Hague, une source d’inspiration pour les artistes !

Mais la Hague, c’est aussi une région si belle et sauvage qu’elle a inspiré de nombreux artistes. Si certains n’ont été que de passage, à l’image de Boris Vian qui séjournait régulièrement à Urville-Nacqueville, d’autres en décidé de s’y installer définitivement. Parmi les figures locales les plus connues, le célèbre peintre Jean-François Millet, né au hameau Gruchy à Gréville-Hague, a connu la gloire et a aussi permis à la région de se faire davantage connaître. À l’origine de tableaux mythiques tels que Les Glaneuses, tableau exposé au Musée d’Orsay, ou que La Précaution Maternelle, exposé au Louvre à Paris, Jean-François Millet a toujours été très inspiré par les décors de la Hague. Et lorsque vous découvrirez les paysages qui environnement le hameau Gruchy, vous comprendrez alors pourquoi il n’a jamais été en manque d’inspiration.

Autre célébrité locale, Jacques Prévert. S’il n’est pas originaire de la Hague, cet écrivain posera malgré tout ses valises à Omonville-la-Petite en 1971 sur les conseils de l’un de ses amis décorateurs. Il n’en partira plus jamais, et aujourd’hui encore, sa maison peut être visitée. Il y restera pendant 6 ans durant avant que la mort ne l’emporte. Dans la culture moderne, de nombreux livres et films rendent hommage à cette région si particulière dont la beauté des paysages ne quittera jamais votre esprit. Encore aujourd’hui, il n’est pas rare de croiser quelques célébrités venues se ressourcer ou puiser de l’inspiration pour leurs prochaines œuvres.

Quels sont les lieux incontournables à visiter dans la Hague ?

En regardant rapidement sur une carte, vous pourriez vous dire que seuls deux ou trois jours pourraient suffire pour visiter la Hague et ses environs. Ne tombez pas dans le piège, et prévoyez au minimum une bonne semaine ! Vous aimerez notamment flâner sur les plages de Vauville ou y faire du char à voile par exemple. Et si le cœur vous en dit, n’hésitez pas à aller faire un tour aux dunes de Biville qui vous proposent un décor tout à fait unique avec vue sur la mare de Vauville. Une chose est certaine, la nature sera toujours de la partie. Vous pourrez par exemple vous laisser envahir par l’émotion impressionnante d’un paysage sauvage et incontrôlable des Treize-vents qui vous rappellera à quel point l’homme n’est que peu de choses face à la nature.

Le Phare de Goury, que vous avez probablement déjà aperçu à la télévision, est lui aussi un incontournable de la Hague. Connu pour avoir vu couler le sous-marin le Vendémiaire et ses 24 hommes d’équipage le 8 Juin 1912, le phare de Goury vous offrira un spectable hors du commun lors des tempêtes, lorsque les vagues de la mer prendront le dessus. Enfin, pour une randonnée pédestre, laissez-vous tenter par le chemins des douaniers qui longe une imposante falaise entre Urville-Nacqueville et Omonville-la-Rogue, ville appréciée par le groupe de chanson Française La Rue Kétanou qui, via sa chanson Le capitaine de la barrique, rend hommage à un pêcheur local, désormais décédé. Ce ne sont là que quelques unes des idées que nous vous proposons, mais une fois sur place, c’est certain, vous ne vous ennuierez pas !

Cliquez pour commenter

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *